En Quelques Mots...

 Je suis née en 1977. Je me souviens des Vosges, de ma mère qui m'emmenait avec des cahiers et des livres, dans les champs de ses parents, des tracteurs et des odeurs de la nature...

 

En entrant en maternelle, à 2 ans, avec mes cahiers d'écriture, l'administration voulait me faire sauter les classes jusqu'en CP car je savais déjà lire et écrire. Au final, je n'en ai pas sauté ... et j'ai eu beaucoup de mal à m'adapter à l'école traditionnelle.

 Dès que possible, j'ai quitté ce système de l'éducation nationale. Plus tard, j'ai passé l'équivalent du Bac en cours du soir.

 

Pour ce qui est du reste, sans rentrer dans les détails, j'ai eu une enfance douloureuse... Je me suis réfugiée dans la dimension artistique et imaginaire.

 

C'est à l'adolescence que les portes de l'univers spirituel ce sont ouvertes, grâce à ma grand-mère. Elle était une 'précurseur' dans le début des années 80 : elle pratiquait la sophrologie, l'astrologie, faisait des thèmes astraux, tirait les cartes...j

Je suis tombée sur ses livres qui expliquaient les systèmes énergétiques du corps, la puissance de l'esprit et du subconscient. C'était il y a 30 ans. 

 

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai commencé à entrer en méditation, à cette période là, et commençai à expérimenter les états modifiés de conscience ou bien amplifiée avec la sophrologie, et les méditations à la flamme de la bougie.

Seule dans ma chambre, je découvrais les pratiques liées à chacune des arcanes du tarot de Marseille : Le Soleil, la carte du Monde, La Lune, Le Mat... chacune déployant un monde de symboles et d'énergies différentes. J'ai été spontanément attirée par ces dimensions subtiles . 

Aujourd'hui je le vois comme le début d'une initiation qui se poursuit encore à travers tous les enseignements que j'ai pu recevoir depuis, tant pyschologiques que chamaniques ou Bouddhistes... et je peux reconnaître les richesses de cet héritage spirituel autant familial que collectif. 

 


 L'Univers de la Divination et des esprits, étaient naturels dans ma famille. On en parlait librement, (tout comme le sujet de la sexualité, il n'y avait pas de tabou.)

 Je me suis interrogée tôt sur ce qu'est la conscience, le fonctionnement de l'esprit. Un jour, ma grand-mère a dit que j'étais médium... Moi, je ne me souviens seulement que des dessins et des histoires que je pouvais écrire, c'était avant l'adolescence, seule dans ma chambre. En fait, tous ces dessins et ces histoires racontaient et illustraient ma vie qui allait venir. Mais ça, je ne le saurai que bien plus tard...

 

Lorsque j'avais 20 ans, je suis allée voir mon père pour la première fois dans un hôpital psychiatrique. Il y était interné.

 J'avais arrêté d'aller le voir depuis enfant, depuis le divorce d'avec ma mère... Là je le voyais dans cet univers psychiatrique, j'ai été choquée. 

Je découvrais l'homme abimé qu'il était devenu. La vulnérabilité et la fragilité de l'humain m'apparaissait de plein fouet dans cet univers sordide.

 

Je me suis questionnée, sur les raisons qui peuvent casser ou détruire un homme.

Mon père a été militaire, il avait baigné tôt dans la légion étrangère. Son père aussi : la violence, les guerres, l'éducation à l'ancienne... 

J'ai cherché à comprendre : les causes, les conséquences... j'ai commencé à m'interroger aussi sur le système médical... ses abus et dérives en tous genres...  le système pharmaceutique.. et aussi tous les systèmes qui prétendent gouverner...

Pour m'accompagner et m'aider à traverser cette période sensible, je décidai de commencer ma première thérapie.

J'avais 20 ans, je venais de quitter la Bretagne et j'arrivais dans le Sud, je manquais de confiance en moi.

 

C'est alors que j'ai découvert les thérapies énergétiques, le Reiki, le livre de la "Prophétie des Andes" de James Redfield, le pouvoir des synchronicités. On était en 2000, il venait tout juste d'être publié. Ce fut une révélation. 

 Je continuai ma quête de compréhension et de connaissance de soi, sans savoir que s'en était une. 

 A 22 ans, je suis allée voir un psy pour la première fois et je commençai ma première psychothérapie. Pendant 8 ans, chaque semaine j'ai découvert les bienfaits de mon psy et des séances de thérapie. Aussi, dans mon intention, je ne souhaitais pas porter les miasmes inconscientes de mes parents, ou bien celles transgénérationnelles de mes ancêtres. J'ai donc commencé tôt le nettoyage . 

Je me suis passionnée par la connaissance de soi, de l'esprit... Et puis, je me suis dit que j'aller faire un minimum de 7 ans d'analyse en psychothérapie, pour un jour si je désirais être psy moi-même.  

 

Entre-temps, à 25 ans, je découvre la méditation. Un ami qui a passé toute son enfance chez les moines Shaolin m'initia. Aussi, j'ai eu à vivre avec lui certaines expériences tantriques, médiumniques... ce qu'on appelle aujourd'hui "un réveil de kundalini " ou processus de "réveil spirituel" .

À 25 ans je ne savais pas que ces phénomènes portaient un nom. Je ne l'ai appris que bien plus tard... 

 Avec le temps, je m'aperçois que, depuis le début de mon parcours, j'ai été plongée  à vivre directement des expériences intenses. Les théories et leur compréhension arriveraient ensuite... c'est loin d'être un parcours scolaire !!

 


Les portes des perceptions de plus en plus subtiles se sont ouvertes et j'ai appris à vivre en m'équilibrant avec cette grande sensibilité; la méditation et le yoga faisant partie intégrante de ma vie de tous les jours . 

 

Sur le plan matériel, à cette période, j'amorçais un grand virage : je décidais de me centrer uniquement sur ce qui faisait battre mon Coeur et vibrer mon âme.  Je me suis dirigée vers l'artistique : la danse, le chant, les cours d'acteur.

J'ai mis la joie au premier plan dans ma vie et les synchronicités ont continué à affluer. Je vivais alors dans le Sud, et c'est vers 30 ans pour suivre mes passions que je suis allée vivre à Paris .

 

C'est pendant les années où j'étais danseuse que je me suis aperçu que les dessins et les histoires écrits et dessinés dans ma chambre 20 ans plus tôt, représentaient alors ma vie qui étaient en train de se dérouler, avec les détails !!

 

En parallèle, je constatais les effets bénéfiques de toutes ce travail thérapeutique, ce cheminement personnel commencé très jeune, je voyais les résultats dans ma vie, sur moi, sur mes relations avec mes proches. On commençait à me demander des conseils ...

C'est vers l'âge de 32 ans, il y a 10 ans maintenant, que j'ai fait ma première formation de coaching personnel et professionnel afin d'étendre et de valider mes capacités, être certifiée, et ainsi qu'elles puissent être au service du plus grand nombre dans le cadre d'une activité structurée. 


Aujourd'hui, je consacre ma vie à aider les gens à se libérer de leurs blessures intérieures et à les aider à se réparer.

 

J'accompagne chacun(e) à vivre ces périodes de transition et de transformation individuelle et collective en étant au plus près de soi et de sa vérité intérieure. 

 

Je les aide à ce qu'ils trouvent en eux toutes les ressources nécessaires et déploie leur potentiel afin de créer une vie plus alignée avec leur vérité essentielle. 

 

Ainsi en harmonie avec la nature profonde, ils peuvent diffuser leur lumière intérieure et continuer leur évolution en conscience. 

 

De 2008 à 2011, j'ai donc commencé ma première formation de coach à l'Institut le Dôjô à Paris avec Jane Turner et Jacques Hévin. (Par la suite, j'en ai fait 2 autres : Coaching de Convergence l'institut de Kishori Aird, et Coaching Gestaltiste avec Marie-Jo de Aguiar)

 

Ensuite en 2011, j'ai continué à me former, en psychothérapie intégrative pendant 4 ans chez Indigo formations, avec l'obtention d'une bonne base en Psychopathologie, des certifications et validations : Sophro-Analyse, La Sexothérapie, et Gestalt-Thérapie.

 

En même temps j'ai suivi aussi d'autres enseignements : formations en thérapies quantiques, sur l'épigénétique, la Reprogrammation de l'ADN, des ateliers et stages  sur les mémoires akashiques et d'autres expériences chamaniques. 

 

C'est par la pratique de la méditation, et la retraite silencieuse MBSR que j'ai effectuée en 2009 que l'idée de me former en tant que prof de yoga est apparue, ce que j'ai fait : yoga de l'alignement avec la méthode de BKS Iyengar, puis le yoga artistique et le Kundalini Yoga. ( Ah oui, il y a eu aussi la danse-thérapie en 2007_2008)...

 

C'est par la porte du chamanisme que plus tard je me suis rapprochée des enseignements et pratique Bouddhistes Tibétains, qui me guident et m'inspirent encore aujourd'hui : Traditions Riches et ancestrales qui regorgent d'enseignements de vie sur la bienveillance et la sagesse. 

 

J'inclus bien entendu la vision spirituelle dans ma pratique avec l'approche transpersonnelle que j'ai pu approfondir avec des stages auprès du CESHUM et de ses intervenants comme Jean-Marie Delacroix, mon superviseur Nicolas Dumont et Bernadette Blin. 

 

Ma pratique est supervisée et règlementée par un code de déontologie qui s'applique à tous les psychopraticiens. 

 

 

 

Pour découvrir en détail mon parcours de formation : 


 

 " Un être humain est une partie du Tout que nous appelons Univers, une partie limitée par l'espace et le temps. Il s'expérimente lui-même, ses pensées et ses émotions, comme quelque chose qui est séparé du reste,

une sorte d'illusion d'optique de la conscience . Cette illusion est une prison pour nous, 

nous restreignant à nos désirs personnel et à l'affection de quelques personnes près de nous . 

Notre tâche doit être de nous libérer de cette prison, en élargissant notre cercle de compassion pour embrasser toutes les créatures vivantes et la nature entière dans sa beauté . "

 Albert Einstein  

Ma philosophie